Metishima : Les droits de l’enfant « une mission de tous les jours »

— Actualités : Éducation – Les Droits de l’enfant, une mission de tous les jours pour Metishima.

Faciliter l’accès aux droits fondamentaux et combattre les préjugés c’est la vocation première de Metishima. Veiller au respect des droits fondamentaux des enfants tels que définis par la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant.

La Convention est le premier texte international juridiquement contraignant de protection des Droits de l’Enfant. Cela signifie qu’elle consacre une force obligatoire à l’ensemble des droits qu’elle énonce. Elle fait partie des instruments juridiques internationaux de garantie et de protection des Droits de l’Homme. Elle a pour objectif de protéger les droits de tous les enfants dans le monde. Cette Convention a été adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 20 novembre 1989 et signée par la France le 26 janvier 1990. Cela implique que les États qui ont ratifié la Convention ont l’obligation de respecter, et de faire respecter, tous les droits qu’elle consacre au nom des enfants.

Un instrument juridique doté d’un mécanisme de contrôle

La Convention prévoit, dans sa partie II, que sa mise en œuvre soit contrôlée par un comité d’experts. Il s’agit du Comité des Droits de l’Enfant qui surveille que l’ensemble des États parties respectent la Convention ainsi que les deux protocoles additionnels. Le Comité des Droits de l’Enfant (CRC) est le corps d’experts indépendants qui contrôle l’application de la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations unies par les gouvernements que ont ratifié la Convention. Le CRC est une des sept organisations traitants des droits de l’Homme liés à l’ONU. Les gouvernements qui ont ratifié la Convention doivent soumettre des rapports réguliers et détaillés sur la situation nationale de droits des enfants au Comité pour examen. Le Comité examine chaque rapport et soulève des préoccupations ou fait des recommandations à l’État concerné.

Metishima a animé un atelier sur la liberté d’expression au sein du centre de loisir l’Hay les Roses dans le cadre de la journée internationale des droits des enfants en novembre 2020.

Agissons ensemble pour l’accès aux droits fondamentaux des personnes dans le besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *