);

Migrations ! Qu’ils restent chez eux …

Migrations… ? Migrants… ? Madame, Monsieur, qui a le droit de migrer d’après vous ?

La Déclaration universelle des droits de l’homme (ONU, 1948) consacre le droit de “quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays” (article 13). La réponse est donc oui

Dans les faits, seuls les ressortissants des pays du Nord et les ressortissants aisés des pays du Sud bénéficient réellement de ce droit. Alors qu’une expérience à l’étranger est toujours valorisée au Nord (études, voyage de découverte, expérience professionnelle…), le déplacement des personnes ressortissantes des pays du Sud est soumis à des conditions drastiques, et est de ce fait entravé. Beaucoup de gens qui se voient refuser des visas renoncent à leur déplacement face à cette injustice criante. D’autres choisissent des voies d’entrée irrégulière faute d’avoir pu entrer en Europe de manière légale. Une fois en Europe, devenus “sans-papiers”, ils ne pourront plus repartir

Soutenez Metishima. Vos dons sont déductibles d’impôt.
50€ de don : votre don ne vous coûtera que 17.00 € après réduction fiscale.

100€ de don : votre don ne vous coûtera que 34.00 € après réduction fiscale.

20€ de don : votre don vous coûtera que 6,80€ après réduction fiscale

Presque la moitié des migrants sont des femmes. Et ce ne sont pas seulement des épouses qui suivent leur mari ! En France, il y a autant de femme étrangères que d’hommes étrangers qui vivent, travaillent et étudient, souvent dans la précarité.
Cependant, tous n’ont pas la chance d’avoir des « papiers ». Les personnes « sans-papiers » comme le résume certaines personnes sont des personnes qui contribuent à l’essor économique de la France. L’immigration est une question ô combien complexe parce qu’elle est humaine, douloureuse, existentielle. Le « vivre librement » est une action qui se construit collectivement.

Metishima met en place l’insertion socio-professionnelle des personnes étrangères. La solution devra venir de nous. C’est pour cette raison que nous pensons que le déclassement des personnes étrangères est un frein pour leur insertion socio-professionnelle. Permettre à chaque personne étrangère d’exercer son métier d’origine dans le pays d’accueil est une preuve d’intégration réussie.

Notre vision, c’est que chaque personne puisse maîtriser son destin et participer à l’essor économique du pays d’accueil.

Vos soutiens vont permettre à Metishima de réaliser les projets de solidarité Nationale et Internationale. Agissons ensemble pour la Fraternité et la Solidarité
Grâce à vous, Metishima mettra en oeuvre l’inclusion sociale en France et à l’international.
Vos dons vont l’objet de deduction fiscale de 66%.Soutenez Metishima
Téléchargez la plaquette de Metishima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *