OFFREZ-LEUR UNE ÉCOLE

Education et action social

Le projet « Offrez-leur une école » participe à l’accès à l’Éducation de base dans de bonnes conditions des enfants vulnérables. L’école maternelle Nicla compte environ une cinquante d’enfants. Les filles représentent 60% de l’effectif. Soutenez Metishima pour la construction de l’école maternelle Nicla.

Le projet « Offrez-leur une école » a le soutien du :

  • Département du Val de Marne : 5 000 euros
  • Forim : 14 838 euros

Au cours de la période militaro-politique, de nombreux habitants de Guiglo ont fui la guerre et se sont réfugiés au Libéria tout proche ; ces habitants ont souvent tout perdu. A la fin de la guerre, ceux-ci sont revenus en Côte D’ivoire. L’école maternelle délabrée de Nicla accueille leurs enfants. Les parents rapatriés et leurs enfants rapatriés, pour différentes raisons, sont souvent victimes d’exclusion ». Agissez pour la Dignité Humaine avec Metishima !
Avec la construction de l’école maternelle Nicla, nous scolariserons une centaine d’enfants à la rentrée 201-2018, dont 90% seront des filles. Dans 10 ans plus de 1 000 enfants auront été scolarisés.
la situation de l’éducation depuis le déclenchement de la crise montre une grande perturbation dans le fonctionnement du système avec l’organisation de deux rentrées des classes, une baisse notable des effectifs scolarisés (-17,04% par rapport à ceux de 2002), une baisse globale du taux d’accroissement annuel des effectifs (de 3,09% en 2001 à 0,5% en 2002 en zone gouvernementale). La guerre a mis hors du système scolaire environ 358 332 élèves en 2002.
Pourquoi construire l’école maternelle Nicla à Guiglo en Côte d’Ivoire
Depuis la crise de 2002, la Côte d’Ivoire a été divisée en deux parties jusque après les élections présidentielles de 2010. Durant cette guerre des populations entières se sont réfugiées dans les pays limitrophes (Liberia, Guinée,…). CARITAS Côte d’Ivoire et l’UNHCR ont mis en place une action « Appui au retour volontaire des réfugiés ivoiriens en Côte d’Ivoire » après la crise post-électorale de 2010.

OBJECTIF GENERAL DU PROJET « OFFREZ-LEUR UNE ÉCOLE » :
Réduire l’inégalité sociale par l’accès à l’Éducation des enfants rapatriés de guerre.
OBJECTIF(S) SPECIFIQUE(S) :
  • Permettre à une centaine d’enfants d’apprendre à lire et à compter dans de meilleures conditions en construisant une école maternelle
  • Faciliter l’intégration des enfants rapatriés au sein de leur nouvelle communauté
  • Répondre à la manifestation d’intérêt lancé par le corps enseignant du groupe scolaire Nicla de la région du Cavally, à Guiglo
  • Construire des infrastructures scolaires durables, respectant les normes indispensables à l’évolution intellectuelle des enfants
  • Permettre aux enfants de fréquenter des écoles plus proches
  • Sensibiliser les parents à scolariser leurs enfants
RESULTATS ATTENDUS :
  • Une école maternelle est construite et aménagée, des latrines sont construites
  • Les enfants rapatriés de guerre, plus particulièrement les filles sont scolarisés
  • Les parents sont sensibilisés et confient leurs enfants à l’école maternelle Nicla
  • Les parents rapatriés de guerre et leurs enfants sont mieux intégrés à la vie du quartier

Le plan du projet « OFFREZ-LEUR UNE ÉCOLE »

Le coût du projet « Offrez-leur une école » est de 54711,05 euros. Il comprend : 3 classes de maternelle, un bureau pour la Direction, une salle pour les enseignants, une clôture, des latrines pour les enfants, une salle de sport, du mobiliers scolaire, des fournitures scolaires,…
  • Investissement immobilier : Travaux Confection portes et fenêtres – Travaux Charpente & Couvertures – Travaux de plafonnage – Travaux électrification – Travaux de peintures – Travaux de Terrassement & Maçonnerie – Travaux de construction de la clôture : 49 349,61 euros
  • Investissement technique / mobilier : 100 petites chaises – 100 tables rondes – Bureau pour la Directrice – Bureau pour les enseignants – 3 meubles de rangement – Chaises pour les enseignants et la Directrice. : 2 924,48 euros
  • Frais de missions d’un bénévole se rendant en Côte d’Ivoire,…

 

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*